Imprimer cette page
Plouvien
http://www.twitter.comhttp://www.facebook.com

Chapelle SAINT JEAN BALANANT

Don pour la chapelle Saint-Jean Balanant

Sauvegarder et restaurer une chapelle singulière

Votre soutien est indispensable pour restaurer et ainsi sauvegarder la chapelle Saint-Jean-Balanant à Plouvien. L’étude sanitaire montre globalement des altérations extérieures assez prononcées sur l’ensemble des murs, une absence de drainage, un mauvais état des couvrements nécessitant des interventions d’envergure. La priorité sera ainsi donnée au traitement de l’humidité, à la réfection de la couverture et de la charpente ancienne (l’une des seules du XVe siècle en Finistère) et à la restauration des vitraux. Pourtant classée en 1913, la chapelle Saint-Jean-Balanant a pendant longtemps été laissée dans l’ombre et l’étude diagnostic vient de nous révéler des peintures murales. Leur restauration nous permettra de mieux connaître l’histoire singulière de cette chapelle. A cela s’ajouteront la remise en état du mobilier et la finalisation de l’installation électrique.

Une chapelle forteresse

Datée du XVe siècle et bâtie à flanc de coteau, cette chapelle fait penser à une forteresse : contreforts, clocher à meurtrières. La façade Ouest est ornée d’un tympan sculpté (ici le baptême du Christ) rappelant celui de la Basilique du Folgoët. La façade Est, quant à elle, a conservé quelques vestiges d’anciens vitraux. Propriété communale, elle est entretenue et animée par l’association « Sant Yann » qui travaille en étroite collaboration avec la mairie. En 2018, deux études (diagnostic et historique) ont ainsi été menées. Elles permettent aujourd’hui d’en savoir plus sur l’édifice. La chapelle est située dans la ville de Plouvien, en plein cœur du Pays des Abers, à 20 km de Brest. L’édifice à restaurer s’inscrit dans le sillage de nombreux édifices religieux. De plus, le Phare de l’Île Vierge, plus haut phare d’Europe et 4e plus haut phare du monde, se situe à seulement 16 km de Plouvien.

Une chapelle communale entretenue et animée par des bénévoles

L’association Sant Yann, existant depuis 1998, compte une quarantaine d’adhérents par an. Afin de faire vivre, de différentes manières, la chapelle Saint-Jean-Balanant, les bénévoles organisent diverses activités. Les 1 200 visiteurs annuels peuvent assister à des concerts, des expositions, des pardons, des thés dansants, des cérémonies religieuses, des visites lors des journées européennes du patrimoine, etc. De plus, afin de communiquer au maximum sur ces activités, l’association est en contact régulier avec la presse, les radios locales, la presse chrétienne, les offices du tourisme. Faire un don pour la chapelle Saint-Jean Balanant >>

Chapelles bretonnes SAINT JEAN BALANANT

Une curieuse petite chapelle aux allures de forteresse, bâtie à flanc de colline…

Si la mot "Balanant" désigne le lieu géographique, le déterminatif Saint-Jean évoque l'histoire ...
non pas l'origine de notre histoire, comme la chapelle Saint-Jaoua, mais un incident de l'histoire, une implantation extérieure, celle des Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem.

Un petit moulin, aux couleurs inattendues, blotti au fond de la vallée, où coule un ruisseau, paisible dans la prairie verdoyante tumultueux après la chute d'eau de l'étang, un étang diminué par la route assez récente et qui peu à peu s'embourbe, une douzaine de maisons dispersées … tel est aujourd'hui le village de Balanant.

Ce fut autrefois, dit-on, un véritable bourg, avec commerce et forgeron.

Balanant On aurait la tentation de traduire : la vallée des genêts : balan : genêt ; nant : val